30
novembre
2021

C’EST L’EXPO DU SIÈCLE : RETOUR À LA CASE MUSÉE

Jouer, c’est bien entendu se divertir mais c’est aussi apprendre. Et Christel Nouviale, médiatrice-conférencière-Chargée de projets au Service des Publics du Musée d’arts de Nantes, s’amuse avec nos connaissances pour nous proposer son jeu élaboré avec l’équipe de médiation : C’est l’expo du siècle. Attention, c’est parti, portrait !

Formée à Toulouse et à Québec en histoire de l’art, Christel n’a à priori rien d’une bonne joueuse. « Au départ, ce n’est pas mon truc. Je joue juste pour tricher ! » Le personnage est planté, nous rencontrons une femme ultra dynamique au verbe bien trempé dans la sauce humour et dérision. Est-ce lors de ses expériences de guide conférencière lorsqu’elle était étudiante ou à Caracas dans son premier job en tant que conservatrice qu’elle a développé ce tempérament ? Nous ne saurions répondre mais l’entrevue s’annonce chouette.
« J’étais sur mon vélo quand j’ai eu l’idée de créer un jeu. C’était un été. Nous n’avions alors plus de responsable de service et avec les collègues de la médiation, on s’est pris en main. » Et pour faire quoi ? Un jeu. « C’est l’expo du siècle. En gros, tu es le conservateur ou le directeur du musée et tu dois organiser le plus d’expos possible. Les règles, c’est un mix entre le Trivial Pursuit et le Monopoly. » En deux temps, trois mouvements, Christel ajoute qu’il y 4 collections à collectionner (!) : art ancien, art du XIXe, art moderne et contemporain. Chacune est composée de 40 œuvres du musée. « Au début, c’est un peu lent comme le Monopoly et après, tout le monde est à fond. Même les publics dit « empêchés », qu’on préfère nommer « à séduire », s’empare du vocabulaire : la vache, tu m’as piqué ma nature morte ! ».
Lorsque l’on écoute Christel nous parler de ce jeu, ou des autres mis en place par le musée pour apprendre en s’amusant, on la sent totalement passionnée. « Pour Halloween, par exemple, on a fait plein de jeux grandeur nature en passant par les endroits interdits au grand public. Il y a des gens qui viennent spécifiquement pour ça (surtout des enfants). On va vachement loin, on organise des enquêtes… Certains conservateurs, des gardiens ont joué le jeu en participant avec nous. Ça mobilise tout le monde. Mais le covid est passé par là et a arrêté tout ça. »
N’empêche qu’il demeure les « dimanche en famille » ou les journées du patrimoine pour que la panoplie de jeux sorte du placard. « Ce qui est bien avec le fait de jouer, c’est que soit on gagne, soit on apprend donc on est toujours gagnant ! C’est comme les animations scolaires, c’est interactif. On part toujours de ce que les élèves savent. C’est souvent avec le langage que les choses se passent mais avec le jeu, le dialogue est plus ouvert, il y a du fight, on s’amuse pour de vrai. Et c’est vrai même avec des ados qui s’emmerdent souvent au musée ». Ehhhh oui, il y a un âge où on s’emmerde facilement mais nous aussi, on a hâte d’y participer. Pas vrai ?

Valérie MARION

Prochain dimanche en famille, le 12/12 à 15h. museedartsdenantes.nantesmetropole.fr/home.html

PARTAGER CET ARTICLE          
TAGS :
À LIRE AUSSI

FAITES-VOUS JEUX !

Publié le 03/01/2022
Devenir jury pour un festival de jeu ? C'est possible !...

LUCIA, UN RETOUR

Publié le 20/12/2021
Reportée l’an passé pour cause de maladie invasive (non, je n’ai pas employé le mot pandémie !),...

BRAVONS LE DRAGON

Publié le 13/12/2021
Chevaliers et damoiselles sont invités à braver la plus étrange des créatures....

MAGIE DE NOËL ET COMPAGNIE CRÉOLE

Publié le 13/12/2021
Chaque fin d’année, l’émerveillement est de mise sous les Nefs !...