15
décembre
2020

CONFINÉ OU PAS, L’ALIP EST LÀ

En 2012, des libraires indépendants se fédèrent et créent l’ALIP (l’Association des Libraires Indépendants des Pays de la Loire). Huit ans plus tard, le grand public peut les remercier car, sans le portail régional de commande et de réservation librairies-alip.fr, pas sûr que les petites librairies auraient pu assurer ce fameux « click and collect » ! Portrait de cette association par la voix de Marie Goiset, chargée de coordination et de mise en œuvre des actions et, surtout, ancienne libraire. 

Arrivée depuis peu de Saint-Étienne où elle tenait la librairie Lune et l’autre, Marie est ravie d’avoir été retenue pour ce poste. « Le monde du livre est un écosystème en soi, il faut le connaître ». Et c’est bien pour cela que l’ALIP a été créée : pour accompagner libraires et futurs libraires, échanger sur les pratiques pros et se professionnaliser (formations, etc.). « Tout évolue et il faut être là » souligne-t-elle. D’autant que les librairies sont des commerces qui, finalement, sont très peu rentables. « Le seuil est environ à 1% et être indépendant signifie qu’on ne fait pas partie d’un grand groupe… »

Une certaine forme de précarité qui, heureusement, est atténuée par le fait de pouvoir retourner ses invendus. « C’est une exception française qui permet aux « petits » d’exister. Dans les pays anglo-saxon par exemple, seuls les grands groupes industriels subsistent. » Cela permet aussi à nos libraires d’affirmer leur couleur et de mettre en avant la diversité éditoriale qu’on a la chance d’avoir en France. « S’il n’y avait pas le prix unique du livre, ce serait différent. Mais, ici, qu’on achète sur Amazon ou chez son libraire, c’est le même prix. »

L’ALIP, c’est aussi fédérer, valoriser et mutualiser. Et durant cette période assez sombre, elle a très bien su partager ses outils de communication, comme leur fameux portail de réservation. « Bien sûr, c’est un site qui permet de réserver et d’aller chercher un livre chez les adhérents qui y participent (certains demeurent allergiques au numérique – NDLR), mais c’est aussi un portail où l’on trouve des sélections communes aux libraires, des coups de cœurs, etc. Ça a encore plus de sens quand c’est collectif ! » Le site de l’ALIP a connu pendant ce deuxième confinement une véritable explosion de scores ; plus de 2000% en comparaison à novembre 2019. Mais cet outil, tout aussi utile qu’indispensable, et en accord avec les nouveaux modes de consommation des clients, n’a pas évité de mettre sur les genoux nos libraires. « Ça évite de les appeler alors qu’ils sont déjà full, dépassés par le temps… ».

Marie, qui connait donc très bien le métier, considère qu’il est très important de se fédérer. « Il y a de plus en plus de librairies en zone périurbaine ou rurale, ce sont des commerces non délocalisables qui participent au dynamisme du territoire. À l’ALIP, nous sommes plus confrères que concurrents. Nous tissons des relations dans un esprit d’entraide et surtout pour que le lecteur y trouve son bonheur ». Métier de passionnés, il paraîtrait que les libraires seraient de fortes têtes ! Ceux du réseau de l’ALIP ont réalisé des marque-pages beaux et pratiques qui montrent surtout leur envie de convivialité. Allez, on dédramatise, tout rouvre et surtout nos petits commerces !

Valérie Marion

librairies-alip.fr

PARTAGER CET ARTICLE          
TAGS : ,
À LIRE AUSSI

(re)FINI LA BAMBOCHE ! Agenda annulé jusqu’au 31/01/21…

Publié le 11/01/2021
Vous le savez bien qu'il n'y a plus de spectacles, d'ateliers ou de ciné jusqu'à au moins le 31 janvier......

TRAJECTOIRES… TOUTE !

Publié le 01/01/2021
Durant le mois de janvier, ça va danser ! Enfin nous allons pouvoir voir des corps se trémousser, se dépasser… dans un rythme effréné....

FASCINANTES CRÉATURES

Publié le 19/12/2020
Le dragon, cet animal légendaire par excellence... À destination des familles, un nouvel espace de 45 m2 a été créé afin de découvrir ou redécouvrir ce fabuleux r...

AU CINOCHE, CHEZ SOI ET SANS LES MIOCHES !

Publié le 18/12/2020
On vous parle souvent des festivals de films pour les mômes mais rarement de films pour adultes. À l’occasion du dossier sur la fratrie, deux rédactrices ont jeté l...