22
juin
2021

À LA BONNE FRANQUETTE, ON CUISINE BÉBERT !

L’homme est connu sous plusieurs blasons : Môme, Gormak, Môme Gourmay… mais son vrai blase est Bertrand Lacroix, même si nombre de ses amis l’appelle Bébert. Il tient, depuis le début d’OH!BAH, la rubrique M!AM mais le garçon a de nombreuses cordes à son arc. La petite quarantaine, ce papa de deux enfants a été disquaire, DJ, designer sonore… il est aujourd’hui, entre autres, le créateur du festival Franquette destiné à tous les gourmands du département. Portrait.

En janvier 78 naît le petit Bertrand, à Caen. Une enfance dans la campagne normande où il fréquente un restaurant typique, en mode tripes. « On entrait dans le resto par la cuisine en passant entre la motte de beurre et le piano de cuisine, ça laisse des souvenirs. »
Élevé par sa grand-mère, il a aussi connu des tables, le dimanche, où l’on ne pouvait plus poser un verre. « Elle a vécu la guerre et le rationnement. Alors, c’est vrai qu’on faisait parfois des excès… » L’été, il rejoint son demi-frère, alors cuisinier à Paris dans de grands restaurants, mais la cuisine, ce n’est pas encore pour tout de suite. Bertrand est un passionné et multiplie les projets.
Mécanicien moto, fabriquant de skate-park en France et en Angleterre, co-programmateur du festival Nordik Impact… c’est en 2004 qu’il débarque avec sa chérie à Nantes et qu’il ouvre BUG 909, le magasin de vinyles bien connu des Nantais fans d’électro.
« On est arrivés à Nantes un peu comme ça… juste parce que c’était une plus grande ville avec plus de culture. Mais disquaire, c’est dur et j’ai rapidement eu d’autres opportunités de travailler dans la musique. » C’est là que lui vient l’idée de transformer BUG 909 en coffee shop avec petite restauration, Homy’s naît mais il le vendra assez rapidement. « À l’époque, j’ai pas mal voyagé en tant que DJ, surtout en Asie, et je me suis mis à cuisiner pour retrouver le goût du voyage. »
Parti à la recherche des saveurs, Bertrand se construit une véritable bibliothèque de livres de recettes qu’il concocte comme un boulimique. En 2015, il regarde l’émission Chacun son rêve (production Thalassa) et paf ! il envoie un mail. Il a un rêve. « Je n’ai pas trop réfléchi, j’ai fait ça comme ça, un lendemain de fête et ils m’ont rappelé. Je suis parti 10 jours en Thaïlande où j’ai fait des rencontres incroyables comme avec la cheffe Nooror du Blue Elephant de Bangkok qui m’a initié à la cuisine royale thaïlandaise. C’était chouette. »
Sans un plan de carrière très établi, les rencontres ont dirigé son plan de route. Et rassembler les gens, il aime Bertrand ! Et comme il a tissé des liens un peu partout sur la planète, autant dans la musique que dans les métiers de bouche, créer une manifestation qui rassemblerait tout ce beau monde, et nous inviter à leur rencontre, paraissait logique. Ses connaissances dans l’événementiel allaient donc nous profiter. « J’ai imaginé Franquette à un moment où la ville de Saint-Sébastien-sur-Loire cherchait une manifestation pour inaugurer la Station Nuage (sur l’île Forget). Banco, ça l’a fait. Et comme la première édition a été chouette, on recommence cette année. »
Ce festival culinaire devait avoir pour devise : mangez, cuisinez, pensez, dansez. « Mais avec la crise sanitaire, on a modifié le « dansez » en « profitez » ! J’espère pouvoir un jour lier l’univers de la musique et de la cuisine pour retrouver le concept original. » On a hâte !

Valérie Marion

Retrouvez la news sur Franquette en page 12 du magazine, la programmation de la Loire Cool (à la Station Nuage) en rubrique
EN L!VE en page 38 et la recette de Bertrand en page 48.

PARTAGER CET ARTICLE          
À LIRE AUSSI

BMX, CHAMPION DU MONDE

Publié le 20/07/2022
Avis aux amateurs de gamelles ! Nantes accueille les championnats du monde de BMX au parc des expositions de la Beaujoire....

CASQUETTE À L’ENVERS, GRAFFITI POUR TOUS MES AMIS ! 

Publié le 10/07/2022
Difficile d’ignorer à quel point Nantes et le street-art forment une équation idéale tant par l’espace de liberté qu’offre la ville que par les acteurs évoluan...

RACONTE-MOI NANTES

Publié le 10/07/2022
Il ne suffit pas d’avoir bu un coup au Lu et acheté une carte postale de la grue jaune pour se sentir l’âme d’un Nantais…...

BRUIT ROSE

Publié le 08/07/2022
Stéphane Thidet...